mardi 26 avril

C'est marrant le hasard. Je suis tombée sur une chanson affreuse. Mais les paroles m'ont hantée. Je l'ai écoutée à nouveau. Je suis tombée sur une scène de film pour lequel elle fit office de fond sonore. J'ai trouvé le personnage de la scène particulièrement intriguant, "légèrement anachronique". J'ai cherché le nom du film. J'ai regardé le film. J'ai aimé : 1. La sensibilité du réalisateur. 2. Les styles inspirés des personnages. 3. La personnalité desdits personnages. 4. Le mélange des genres cinématographiques. 5. Le jeu de la caméra indécise. 6. Les ralentis pleins de volupté. 7. La fluidité de cet ensemble hétéroclite. 8. Les images pour les images. 9. La fantastique lumière de la campagne. 10. Le tableau net et précis du cycle de la mélancolie puis du renouveau. 11. La douceur et la haine de soi. 12. La bande son tiraillée entre violloncelle et électronique.

J'ai cherché à en savoir plus sur le film en question. Même réalisateur que celui qui avait offert un film qui m'intriguais beaucoup à l'époque où il est sorti. Mais que j'ai vite oublié d'aller voir comme tant d'autres. J'ai regardé le second premier film donc. Avec autant d'extase, différement mais autant. C'est marrant le hasard.

les_amours_imaginaires_6_g

Posté par petite-prince à 19:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur C'est marrant le hasard. Je suis tombée sur une

Nouveau commentaire