lundi 21 février

Lacking of sleep

Posté par petite-prince à 01:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 16 février

Ladylike

Lazy days. Waking up at 2 p.m. Going to bed at 3 in the morning. Eating cucumber sandwiches all day long. Dragging camera everywhere. Looking at the rain through a dusty window. Seeking the perfect thrifted cloth. Flirting a little bit. Sitting on kerbstones all night long. Forget everything that matters. Holidays are holy days.  
Posté par petite-prince à 17:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 03 février

I've experienced pain.

Je ne sais pas trop comment poser les mots. C'est assez étrange, moi même, je suis incapable de comprendre. Je suis tellement sereine face à l'avenir et et au présent que je me sens heureuse. Et malgré tout, je suis misérable. Au fond, ça me mine. C'est tellement lié à ce que je suis que les mots ne me viennent pas comme d'habitude. Je suis incapable de rejetter, d'accuser. Trois ans. Ou peut-être quatre, je n'ai jamais vraiment su. J'ai cru changer de destination parfois. Mais je ne devais pas en avoir envie au fond. Je me... [Lire la suite]
Posté par petite-prince à 20:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 29 janvier

Mazette!

Je cherche un grand n'importe quoi. Que ça soit trop rapide, trop lumineux, trop bruyant, trop coloré, trop odorant. Que j'aperçoive sans jamais voir. Que je touche sans réellement approcher mes doigts. Que mon âme ballotée n'aie pas le temps de se demander. Ce qu'elle vaut, ce à quoi elle rêve et aspire et pourquoi reste-elle les bras croisés face au lendemain. De l'éther à tamponner sur mes pensées moroses. Et même sur les autres. Une jolie petite tête vide et conciliante.  Stupide, souriante et consentante des crimes du... [Lire la suite]
Posté par petite-prince à 19:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 12 janvier

Scorn

Si je suis un peu amère sur les bords, c'est que ça a un goût de non fini. Alors que ça l'est. Quand on a un minimum de bon sens on laisse pas les cadavres pourrir en plein soleil, on nettoie, on enterre et on oublie. On parle. Bref tant pis. Courir c'est trop fatiguant. Fourmis, cafards, coléoptères, coccinelles carnivores, chenilles, papillons, cloportes, vers grouillants, phoques rieurs, mouettes stupides, belettes, renards, vautours bouffez ses restes. Je ne veux plus rien voir d'autre qu'un tas d'organes. Je ne comprendrais... [Lire la suite]
Posté par petite-prince à 22:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 07 janvier

Fisheye

Au fait, j'ai fini ma crise d'adolescence. Ça y est. Je balbutie toujours, mais je m'aime (un peu). Sinon il paraît que je suis heureuse. Je me sens riche dedans, bien que pauvre en pratique.  
Posté par petite-prince à 19:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 28 décembre

Hybride et silence radio.
Posté par petite-prince à 00:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 21 décembre

Je ne suis pas stratège.

  Je dis que désirer c'est mieux qu'avoir. Que rien ne rend plus las que ce qu'on a déjà. Peut-être. Mais c'est faux, c'est faux, c'est faux. Je me fiche bien d'être lasse, j'ai juste peur. Peur. L'idée de perdre ma liberté me file des crampes d'estomac. Je ne veux pas être une de ces créatures enchaînées par leurs sentiments. Jamais. Et pourtant c'est déjà le cas. Je lutte, je fuis, je peux passer des mois à me comporter comme l'inconnue que je voudraient qu'ils aient fait de moi. Mais je tremble à l'idée de briser l'illusion... [Lire la suite]
Posté par petite-prince à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 08 décembre

Private detective.

15 centimètres transfigurent le monde. Un blanc assourdissant et aveuglant. Des routes immaculées. S'il y faisait moins froid, je resterais des heures devant la fenêtre du salon, oublieuse du temps, les yeux dans le vide du ciel floconneux. Je voudrais figer les milliers de particules qui s'agitent dehors et en moi sur une pellicule. Les velux sont si lourds de neige qu'on peu à peine les ouvrir. Et la neige continue de tomber inlassablement. Ce n'est pas si dépaysant et pourtant j'ai l'impression de voyager. Je me rêve de l'autre... [Lire la suite]
Posté par petite-prince à 16:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 14 novembre

I'm always late, you know.

Mais qu'est-ce que c'est? Ce sale doute qui nous ronge. Aujourd'hui nous sommes bien laids. On dira que c'est la vie, les gens qui n'ont pas vraiment fait attention à nos pauvres rêves. Invoquons nos meilleurs prétextes. Mais déjà on sait que les rides de sourires crispés s'insinuent sur nos joues flétries, qu'aucune accusation ne pourra rien y faire. C'est une évidence, que nous sommes devenus d'horribles créatures. L'ennui, la douleur. Nous étions si bons. Les convictions y sont toujours, mais les moyens ont changés. L'important... [Lire la suite]
Posté par petite-prince à 19:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]